01/12/2006

Les tarifs 2007 de la STIB sont approuvés,

 
Les tarifs 2007 de la STIB sont approuvés
30/11/2006 - Le Gouvernement bruxellois a approuvé aujourd'hui les tarifs de la STIB pour l'année 2007. Le prix de la plupart des cartes de voyage et des abonnements scolaires reste inchangé. Seul le prix des abonnements mensuels et annuels a été revu à la hausse. “Cette hausse des tarifs est de 3% en moyenne mais le prix de la plupart des formules familiales et sociales ne sera pas modifié”, a expliqué le Ministre de tutelle de la STIB Pascal Smet (sp.a). Une nouveauté: les tickets achetés en prévente seront moins chers que ceux achetés dans les bus ou dans les trams. Les nouveaux tarifs entreront en vigueur dès le 1er février 2007.

Les tarifs de la STIB sont adaptés annuellement. L'adaptation des tarifs de cette année se situe bien en-dessous du seuil de l'index 2006 (1,9%), que la STIB serait en droit de dépasser de 2% selon le contrat de gestion, soit 3,9%. Un abonnement mensuel ordinaire de la STIB coûtera désormais 40,5 euros au lieu de 38 actuellement. L'abonnement MTB vous en coûtera 45 euros au lieu de 42,5. Le prix d'une carte de 10 voyages passe de 10,5 euros à 11 euros. Rien ne change pour le prix du ticket acheté en prévente ainsi que pour la carte de 5 voyages. Le prix des abonnements scolaires est également inchangé. C'est d'ailleurs le cas depuis 2003.

La ticket à l'unité reste à 1,50 euro, du moins si vous l'achetez en prévente. En effet, dès l'année prochaine, les tickets achetés à bord des bus ou des trams coûteront 2 euros. Pascal Smet: “Il s'agit de dissuader les voyageurs d'acheter leur ticket à bord des véhicules car cela fait perdre pas mal de temps aux chauffeurs. Cette mesure a donc pour objectif d'augmenter la vitesse commerciale des transports publics. La société de transport De Lijn, qui a instauré ce système le 1er mars 2006, vend d'ailleurs 60% de ses tickets en prévente.”

la STIB dispose actuellement de 410 points de vente en Région bruxelloise. Parmi ceux-ci, on dénombre 6 agences commerciales (BOOTIK), 20 points de vente dans les stations de métro (KIOSK), 69 distributeurs automatiques (GO) et 320 revendeurs indépendants dans les librairies, les supermarchés et les gares de la SNCB. Mais Pascal Smet entend encore étoffer cette offre. Ainsi, quelque 70 distributeurs seront répartis en surface en différents endroits de la capitale à partir de septembre 2007.

A votre service,


10:12 Écrit par Pat. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.