10/10/2006

non respect du Code de la route,

 

Ce 09/10, reprise relax.

 

2 interventions pour services bloqués,

 

le premier un convoi exceptionnel qui s’est perdu à Haren du côté de la rue de Verdun, sur la ligne FOREST CENTRE - MACHELEN.

 

le deuxième le dépannage d’un véhicule accidenté sur la ligne , entre l’appel pour l’intervention et mon arrivée, un camion trop pressé a même réussit à toucher la dépanneuse. Ce qui a fait intervenir la police locale.

 

Le reste de la soirée circulation et surveillance réseau tout en me rappelant l’article lu dans le journal fin septembre et dont je suis curieux de voir l’application des bonnes résolutions en fin d’article.

 

A votre service,

 

 

Une enquête de l'IBSR a démontré que les comportements inadaptés dans le trafic et le non respect du Code de la route étaient source d'irritation et d'agressivité chez les différents usagers de la route. 

 

La Région bruxelloise organisera durant le mois d'octobre une vaste campagne d'information sur le thème de l'agressivité dans le trafic. Celle-ci visera le rappel de quelques règles simples de la circulation via la distribution d'une brochure explicative intitulée "En ville l'agressivité n'avance à rien" et tirée à 60.000 exemplaires.

Selon le ministre bruxellois de la Mobilité, Pascal Smet, les affiches seront aussi reproduites sur les abribus, ainsi que sur les flancs de bus et de trams de la STIB. 20.000 balles anti-stress seront distribuées par les services de prévention des communes.

Une enquête de l'IBSR a démontré que les comportements inadaptés dans le trafic et le non respect du Code de la route étaient source d'irritation et d'agressivité chez les différents usagers de la route. Pour 41 pc des automobilistes, les piétons qui grillent un feu rouge sont la principale source d'irritation; pour 52 pc des piétons, c'est le non-respect des passages pour piétons par les automobilistes qui est évoqué en ces termes; ce qui déplaît le plus aux automobilistes chez les cyclistes, c'est lorsque ceux-ci roulent à deux de front, même si ce n'est pas interdit.

Pour 36 pc des cyclistes, ce sont le dépassement trop rapprochés qui sont évoqués. Pour donner le ton, la brochure est introduite par la phrase suivante: "Beaucoup perçoivent malheureusement l'espace public comme un grand ring de boxe...et certains n'ont qu'une idée en tête, devenir champions du monde toutes catégories confondues".

La campagne sera illustrée par deux dessins évocateurs: un motard et un automobiliste d'une part, et une piétonne et un cycliste, tous prêts à en venir aux mains.


Durant la dernière semaine d'octobre, la police renforcera ses contrôles en vue de sanctionner les 7 infractions fréquentes dont il est fait état dans la brochure: brûler un feu rouge, rouler à vélo sur les trottoirs, ne pas céder le passage à un piéton sur un passage clouté, se garer sur un passage pour piétons, un arrêt de tram ou de bus ou une piste cyclable; se garer sur ou emprunter les sites propres des transports en commun; ne pas utiliser ses clignotants pour indiquer un changement de direction; dépasser un bus ou un tram à un arrêt et mettre en danger les usagers qui en descendent.

Selon Pascal Smet, pour la première fois, tous les acteurs concernés se sont mis autour de la table: la Région, la gouverneure de l'arrondissement de Bruxelles-capitale, l'Institut Belge de la Sécurité Routière, les 19 communes de la Région, les zones de police bruxelloises et la police fédérale

 

homepage_logo_dh_new

 

P.S.: si on peut me dire a quoi ressemblait la brochure?

Merci d'avance.

13:07 Écrit par Pat. dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.