04/09/2006

Speedé ?

 

Ce 04/09, 3 interventions et presque un retard au boulot.

 

 

 Comme la Pub de la SNCB me le suggère, je ne devais pas être speedé car j’allais travailler en train.

 

Sauf que le train arrive déjà avec deux minutes de retard, mais en deçà de 5 minutes, pas considéré comme retard pour la SNCB et que la personne qui parlait pour la SNCB au journal télévisé  n’a pas donné son n° de GSM, pour lui passer mon patron quand je lui annonce que 5 minutes c’est pas un retard !

 

Installé dans le train, les 2 minutes sont devenues 8 minutes à l’arrivée à Schuman. Pas de quoi se faire rembourser* par la SNCB, mais de fait, j’ai raté une correspondance avec la Ligne 26 ce qui a donné 30 minutes de retard à mon point de destination finale.

 

Pas SPEEDE quand même, car arrivé à l’heure pour mon début de service.

 

Et oui, j’avais pris le train une heure plus tôt.

 

CQFD : Ne SPEEDE pas, prenez juste le train précédent.

 

A bientôt, suis en week-end jusqu'à samedi.

 

 

*N.B.: Voyageurs arrivés en retard dédommagés

 

La SNCB vient d’établir, en concertation avec le Secrétaire d’Etat auprès des entreprises publiques Bruno Tuybens, un système qui permettra, sous certaines conditions, le dédommagement des voyageurs qui ont connu un retard de train.
La mesure entrera en vigueur à partir du 1er septembre. Selon les estimations, chaque année, plus de 80 000 clients pourront prétendre à une compensation suite à un retard de train.

La mesure repose sur deux principes essentiels : sont pris en considération d’une part, les retards fréquents d’au moins 15 minutes encourus sur une même ligne, et d’autre part, les retards de 120 minutes ou plus.
 
A partir du 1er septembre, les voyageurs concernés pourront introduire une demande de compensation auprès du Service Central Clientèle de la SNCB.
 
Retards fréquents de quelques minutes ou un seul retard conséquent ?
Le client qui a subi au moins 25 fois sur un semestre un retard d’au moins 15 minutes sur la même ligne entre dans les conditions pour prétendre au dédommagement. Celui-ci sera effectué au moyen d’un bon valeur d’un montant équivalent à 10% des prix des trajets sur lesquels les retards ont été encourus, avec un minimum de 2,5 €.
Afin de pouvoir prétendre au dédommagement, les clients adressent leur demande au Service Central Clientèle de la SNCB une fois tous les six mois au moyen du formulaire prévu, disponible en gare ou sur le site Internet de la SNCB, en prenant soin d’y annexer leurs différents titres de transport comme preuve du trajet effectué.  Les détenteurs de cartes train procèdent de la même manière mais sans annexer de documents à la demande, leurs données étant déjà connues des services de la SNCB.
Les demandes peuvent également être adressées gratuitement en déposant le dossier au guichet d’une gare.
Ce sera pour la première fois possible en mars 2007 pour les trajets effectués entre le 1er septembre 2006 et le 28 février 2007.
 
Autres clients concernés : les voyageurs qui sont arrivés à destination avec un retard d’au moins 120 minutes. Dans ce cas, la demande doit être introduite dans les 15 jours et le client reçoit une compensation , sous forme de bon valeur, équivalente à 50% du prix du trajet effectué, avec un minimum de 2,5 €. Cette mesure entre également en vigueur à partir du 1er septembre. Les voyageurs concernés peuvent donc introduire une demande à partir de cette date.
 
Selon les estimations, au total 80 000 à 100 000 clients par an pourraient introduire un dossier.
 
Concrètement
Les détenteurs de cartes train verront leur portefeuille électronique crédité de la valeur de la compensation. Le portefeuille électronique est un « compte épargne » qui a été créé automatiquement pour les détenteurs de cartes train et qui a permis à la plupart d’entre eux d’épargner entre-temps une certaine somme.
 Les autres clients reçoivent un bon valeur par courrier.
Avec la somme disponible dans le portefeuille électronique ou avec le bon valeur, le client peut acheter un produit de la gamme SNCB. Le bon valeur (ou le montant crédité au portefeuille électronique) est valable un an.
 
Modalités pratiques
Les compensations s’effectuent sur base du retard subi à destination, les gares de départ et d’arrivée étant renseignées sur le titre de transport annexé à la demande.
Les PASS et autres cartes à remplir doivent être transmises à la SNCB après avoir été complètement utilisés.
Pour le prix des cartes train, le prix total est pris en compte , c’est-à-dire y compris la valeur patronale mais sont exclus les montants d’avant et d’après le trajet effectué en train.
Le montant est attribué au client-utilisateur, qu’il ait payé lui-même son titre de transport ou qu’il lui ait été totalement ou partiellement payé par son employeur ou par un tiers.
Il n’est pas prévu de compensation :
·         pour les retards dus à des travaux prévus et annoncés (via, par exemple, le site Internet de la SNCB, le journal Metro, …)
·         pour des retards causés par d’autres sociétés de transport (TEC, STIB, DE LIJN, …) qui assurent les déplacements avant ou après le trajet en train
·         en cas de grève annoncée par les organisations syndicales
·         pour les voyages effectués avec une carte JUMP, une carte Metro-Tram-Bus, un billet gratuit ou un libre-parcours SNCB ainsi que pour les voyageurs en possession d’un titre de légitimation qui leur donne le droit de voyager gratuitement en raison de leur profession
·         en cas de force majeure (c’est-à-dire catastrophes naturelles ou conditions climatiques extraordinaires)
·         pour les voyages effectués à bord de trains internationaux pour lesquels il existe déjà un système spécifique de compensation (Charte UIC, THALYS, EUROSTAR, TGV Bruxelles-France, …).
 
Dans le courant du mois d’août, des dépliants reprenant en détail la mesure et les conditions d’indemnisation seront disponibles en gare. Des informations précises seront également disponibles sur www.sncb.be.
Par ailleurs, les détenteurs de cartes train recevront personnellement un courrier les informant de cette mesure.

 

23:39 Écrit par Pat. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Vous avez peut être une heure à perdre ... Bonjour,
Je me permets de réagir à cet article.
La solution selon vous: prendre le train une heure plus tôt.
C'est peut être une solution pour vous qui ne semblez ne vous soucier que de votre travail (ce qui vous honore si ça ne pénalise personne) mais qui ne peut convenir à la majorité qui ont des obligations familiales ou autres.
Une autre suggestion?

Écrit par : Capucine | 06/09/2006

Les commentaires sont fermés.